Financier aux Framboises - Riz au lait

Publié le par La Cuisineuse

Financier aux Framboises - Riz au lait

Le FINANCIER est une pâtisserie française à base de poudre d’amande, il est parfois appelé Visitandine dans certaines pâtisseries qui ont conservé l'appellation traditionnelle.

Son origine daterait du XVIIè siècle, où ces petits biscuits étaient préparés par les sœurs de l’ordre des Visitandines à Nancy en Lorraine.

  • Le Financier se reconnaît facilement par sa forme de lingot, c’est de là qu'il tient son nom… l’histoire est imagée mais assez drôle.

Ce biscuit se marie très facilement avec des fruits ou du chocolat, la recette que je vous propose sera à base de Framboise… Un pur régal !

  • En assiette de desserts, j'aime accompagner ce biscuit par une touche fraiche, comme le riz au lait avec un rappel de coulis...

Vous trouverez sous ce lien, plusieurs recettes de Riz au Lait... pour choisir la vôtre, c'est ici : http://lacuisinade.over-blog.com/tag/riz%20au%20lait/2

Financier aux Framboises - Riz au laitFinancier aux Framboises - Riz au lait

Préparation pour 4 personnes :

Pour les Financiers :

  • 60 g d’amande en poudre
  • 30 g de farine
  • 120 g de sucre glace
  • 3 blancs d’œufs
  • 100 g de beurre fondu + 10 g pour les moules

Pour le coulis :

  • 200 g de sucre
  • 20 cl d’eau
  • 500 g de framboises

Préparation :

Préchauffez le four à 210°C (th. 7).

Mélangez les amandes en poudre, la farine, le sucre glace dans un saladier.

Préparez votre coulis en faisant un sirop avec le sucre et l’eau, puis versez-le sur les framboises et mixez le tout. Passez le coulis à la passoire pour ôter les grains.

Incorporez les blancs d’œufs (non battus en neige) dans le mélange amande / farine / sucre glace puis mélangez bien l’ensemble.

Ajoutez le beurre fondu. Beurrez les moules et répartissez la pâte en ajoutant un peu de coulis dedans.

Enfournez pendant 15 à 20 minutes, en contrôlant la cuisson avec la pointe d’un couteau.

Ces financiers sont idéals en dessert ou pour accompagner la pause café ;-)

Commenter cet article